Santé et sécurité au travail : comment implanter le cadenassage en 5 étapes ?

Dessins et texte par André Hotte, ing.

Le cadenassage est une procédure d’arrêt d’un équipement afin de s’assurer que toutes les sources d’énergie sont nulles avant d’entreprendre des travaux sur l’équipement.  Elle permet aussi de vérifier que tous les travailleurs ont quitté l’équipement avant de le redémarer.  Pour être efficace, cette procédure doit être bien préparée, documentée et diffusée dans l’entreprise.

1ère étape

cadenassage1

Identifiez les sources d’énergie sur l’équipement :

  • Électricité –     Charge suspendue
  • Air comprimé –     Système à ressort
  • Système hydraulique –     Pièce brûlante
  • Équipement en aval ou en amont sur une chaine de production

Prenez le temps d’observer toutes les sources possibles.  Le danger peut venir d’un équipement connexe en aval ou en amont à l’équipement observé.  Il sera alors nécessaire de cadenasser ceux-ci en plus.

2e étape

cadenassage2

Préparez une fiche de cadenassage pour chaque équipement.  Prenez des photos comme aide-mémoire ou pour compléter les explications sur la fiche.  La fiche doit au moins contenir :

  • Le nom ou le numéro de l’équipement
  • La date de début et de fin des travaux
  • La liste de chaque source d’énergie à cadenasser
  • Une description comment cadenasser chaque source d’énergie
  • Le nom d’une personne ressource en cas de question

cadenassage3

Dans certains cas, il faut peut-être :

  • Après avoir coupé le circuit électrique, empêcher l’accès à un sectionneur électrique en lui ajoutant un cadenas.
  • Après avoir fermé une valve, empêcher son ouverture avec un capot ou une chaine cadenassée.
  • Ajouter un bloc, une goupille ou un support pour empêcher la descente d’une charge suspendue ou d’un système de ressort.
  • Imposer un temps d’attente pour laisser refroidir une surface brûlante ou laisser s’arrêter une pièce en mouvement comme une « flywheel », par exemple.

3e étape

cadenassage4

Identifiez un endroit précis pour installer un tableau de cadenassage.  Le mieux est un endroit facilement accessible et central, pouvant rassembler plusieurs équipements dans un même secteur.  Séparez votre usine en plusieurs secteurs distincts et installez un tableau de cadenassage à chacun d’eux.

Le tableau doit être bien identifié.  Il est composé de plusieurs petites boîtes numérotées.  La boîte doit pouvoir contenir la ou les clés uniques qui ont servi à cadenasser les sources d’énergie.  Elle doit se fermer complètement et être munie de trous pour y fixer les cadenas personnels des travailleurs.  Elle doit aussi avoir un endroit pour y laisser une copie de la fiche de cadenassage.

cadenassage5

Chaque travailleur doit posséder son propre cadenas à clé unique et identifié à son nom.  Il fixe son cadenas à la boîte de l’équipement sur lequel il va travailler.  La boîte doit être construite de manière à ce qu’il soit impossible d’atteindre les clés à l’intérieur sans que tous les cadenas personnels ne soient retirés.

Le travailleur retire son cadenas que lorsqu’il a terminé de travailler sur l’équipement.

Un cadenas d’usine peut aussi être fixé à la boîte pour empêcher le redémarrage de l’équipement lorsque les travaux s’étalent sur plusieurs jours.

Le redémarrage de l’équipement est permis lorsqu’il n’y a plus de cadenas personnels fixés à la boîte de cadenassage.  Les cadenas personnels permettent de s’assurer que plus aucun travailleur ne se trouve dans l’équipement lors du redémarrage.

Ajoutez les étapes de redémarrage à votre fiche de cadenassage si un ordre précis doit être exécuté.

4e étape

cadenassage6

Formez et informez les travailleurs de la procédure de cadenassage à suivre.  Insistez sur le fait que cette procédure est mise en place afin d’éviter les mauvaises communications et de s’assurer que chaque travailleur ne soit plus dans l’équipement lors de son démarrage.

Il faut que tous les travailleurs participent conformément à la procédure pour que celle-ci fonctionne et prévienne les accidents.  Il est important de s’assurer que tous la comprennent.

N’oubliez pas de former et d’informer les travailleurs externes à votre entreprise, comme les entrepreneurs électriques ou en plomberie, par exemple, qui ont à travailler sur votre équipement.

5e étape

cadenassage7

Faites un suivi de l’application de la procédure.  Soyez rigoureux dans sa bonne application.  Tourner les coins ronds peut résulter en une blessure grave ou la mort d’une personne.

Faites un retour sur votre procédure de cadenassage avec les travailleurs afin de l’améliorer de façon continue.  Une procédure n’est pas quelque chose que l’on instaure puis qui peut être laissée à elle-même.  Il faut toujours y revenir, faire un suivi ou rafraîchir la formation des travailleurs.  Comme un bon feu, le cadenassage demande qu’on l’alimente continuellement.

N’oubliez pas que le cadenassage n’est qu’une procédure.  Cette procédure est efficace et fiable à la mesure des personnes qui l’utilisent correctement et rigoureusement.

Bon cadenassage !

Pour obtenir plus de contenu comme ceci directement dans votre boite de courriel, inscrivez-vous à notre infolettre en cliquant sur le bouton ci-dessous (gratuit).

button

1 Commentaire

  1. Bonjour.

    Je suis formateur en sécurité au travail et j’ai un problème.

    J’aimerai trouver une solution pour cadenasser un ressort de porte de garage.

    Existe t-il quelque chose pour cela?

    Auriez-vous une suggestion?

    J’ai pensé à une sorte de clamp pour compresser le ressort, mais c’est gros!!!

    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*